L’ASLOG MATERIALISE SES NOUVELLES AMBITIONS AVEC UN NOUVEAU NOM : FRANCE SUPPLY CHAIN

Dans un monde de plus en plus complexe, les acteurs de la Supply Chain, réunis au sein de l’ASLOG, entendent affirmer le rôle stratégique de la Supply Chain pour en faire un levier en faveur d’un monde plus durable. Pour appuyer ces nouvelles ambitions, l’ASLOG change de nom et devient FRANCE SUPPLY CHAIN. Diminution de l’empreinte carbone, digitalisation,
compétences… l’association s’appuie sur la puissance de l’intelligence collective et ses LABs pour permettre à tous les acteurs de la Supply Chain de répondre aux défis d’aujourd’hui et
de demain.

LA SUPPLY CHAIN, LE SYSTÈME NERVEUX DE L’ENTREPRISE

Véritable levier de la performance des entreprises, la Supply Chain représente aujourd’hui 60 à 90% du coût de revient des produits. Elle concerne aussi bien l’aval que l’amont du cycle du produit : achats, approvisionnements, production et qualité, expérience client. À cela
s’ajoute des fonctions de conception (stratégie industrielle, design des flux) et de pilotage (stocks et flux, gestion de la demande in et out). Elle capte l’information partout dans le monde pour nourrir des prises de décisions rapides et alignées. Véritable système nerveux de l’entreprise, elle va bien au-delà de la logistique et la grande majorité des responsables Supply Chain sont désormais au Comex des grands groupes.

LA SUPPLY CHAIN POUR CHANGER LE MONDE

La pandémie de la Covid 19 et les incertitudes qui en découlent sont venues s’ajouter aux défis permanents auxquels les entreprises sont confrontées : consommateurs de plus en plus exigeants sur les délais, les prix, le respect de l’environnement ; approvisionnement bouleversé des ressources naturelles dû au changement climatique ; rythme accéléré des
innovations technologiques…

Tous les acteurs de la Supply Chain réunis au sein de l’association ont ainsi défini une nouvelle ambition commune : la Supply Chain pour changer le monde. Elle s’appuie sur cinq convictions phares :

Client : mettre l’expérience client au cœur des opérations.

  • Résilience : savoir anticiper les risques et gérer les crises.
  • Talents : mieux recruter, améliorer l’attractivité et les compétences.
  • Impact positif : avoir un impact sociétal et environnemental positif.
  • Collaboration : vecteur de création sur l’ensemble de la chaine, auprès de toutes les parties prenantes.

Pour s’inscrire en cohérence avec cette ambition qui forge dorénavant l’identité de l’association, les membres de l’ASLOG ont logiquement décidé de changer de nom qui devient FRANCE SUPPLY CHAIN.

Yann de Feraudy, Président de FRANCE SUPPLY CHAIN précise :

FRANCE SUPPLY CHAIN et ses membres veulent contribuer à transformer les entreprises en construisant des Supply Chain plus résilientes, plus agiles, plus connectées, plus respectueuses des personnes et de la planète. C’est en s’engageant ainsi, avec les femmes et les hommes de la Supply chain, que nous répondrons à l’urgence de rendre notre monde plus durable pour le consommateur et les nouvelles générations

AIDER À LA TRANSFORMATION DES ENTREPRISES

FRANCE SUPPLY CHAIN fédère d’ores et déjà 450 entreprises de toutes tailles (grands groupes, ETI, PME) et de tous secteurs d’activité, regroupant au total 3 000 collaborateurs, et accueille également des prestataires pour couvrir tous les aspects de la Supply Chain.
Pour accompagner les entreprises à se transformer, elle utilise son atout : la force du réseau et la puissance de l’intelligence collective.
Concrètement FRANCE SUPPLY CHAIN permet notamment à ses membres d’échanger des bonnes pratiques au sein de ses LABs, groupes de travail abordant des thèmes majeurs transversaux, comme par exemple :

  • Le LAB Digital (animé par François MARTIN-FESTA de Schneider Electric). Ce groupe travaille sur 5 thématiques fortes : Intelligence artificielle, Échange de données, Processus de robotisation (RPA), Objets connectés (IOT) et Innovation dans la Supply Chain. Ces sujets sont abordés lors de rencontres, webinar ou encore des visites de site avec des témoignage d’une ou deux entreprises qui présentent des cas d’usages. Parallèlement, un Panorama de la digitalisation 2019-2020 a pu être dressé suite à uneenquête auprès des entreprises. Il sera mis à jour tous les ans.
  • Le LAB RH (animé par Xavier DERYCKE, Directeur Supply Chain Europe du Groupe REXEL et Philippe RAYNAUD). Conscients que l’attractivité des métiers, le développement des compétences et la formation sont les priorités RH des entreprises (enquête menée en 2019-2020), le LAB RH propose de nombreux outils pour valoriser la Supply Chain :

  • En 2019, a été publié le Panorama des acteurs de la Supply Chain (réalisé en collaboration avec des associations et unions professionnelles) pour faire connaitre les métiers de la Supply Chain à travers des exemples et des fiches métier.
  • En 2020, FRANCE SUPPLY CHAIN a publié le Guide des formations Supply Chain en France qui reprend 104 cursus et une quarantaine de fiches détaillées réalisées en étroite collaboration avec les écoles. D’ici la fin 2020, une publication sur les rémunérations est également prévue avec le cabinet Michael Page.
  • Le LAB Durable « SupplyChain4Good » (animé par Pierre-Martin Huet, directeur groupe Supply Chain de Michelin). Au moins 23% des émissions de gaz à effet de serre sont dues au transport de biens, un maillon au cœur de la Supply Chain. L’impact durable de la Supply Chain est tangible. Les aspects sociaux et sociétaux sont importants : pénibilité au travail, inclusions sociale, congestions dans les villes… La performance économique et en termes de service est la condition clef de succès. Pour maitriser cette équation complexe, FRANCE SUPPLY CHAIN s’est alliée avec le Movin’on Summit , le sommet mondial de la mobilité lancé par Michelin, pour créer la communauté SupplyChain4Good. Elle rassemble les managers de la Supply Chain mais aussi leurs fournisseurs (transporteurs, entrepôts…), des universités et chercheurs…SupplyChain4Good a déjà lancé le projet SC4Good vs Covid19 et d’autres chantiers sur le fret urbain, les ports…. Des expérimentations sont en cours ainsi que des coopérations transversales, par exemple pour diminuer collectivement les émissions de carbone sur des axes à forts trafic en Europe.

A propos de France Supply Chain

Dans un monde de plus en plus complexe, faire de la Supply Chain un levier pour un monde plus durable est un enjeu essentiel pour toutes les entreprises. C’est pourquoi France Supply Chain apporte des solutions pertinentes à tous les acteurs de la Supply Chain, grâce à son réseau de 450 entreprises affiliées et une démarche reposant sur l’intelligence collective.

Contact presse : CLC Communications

Gilles Senneville et Célia Forest
Tél. 01 42 93 04 04
g.senneville@clccom.com / c.forest@clccom.com

Live Webinar : quand les équipes logistiques font la différence

Le 18 juin dernier, l’ASLOG/FRANCE SUPPLY CHAIN organisait son premier webinar après le déconfinement. À cette occasion, le Lab RH de l’association a une nouvelle fois souligné l’importance des hommes et des femmes ayant agi pour assurer la continuité de l’activité économique en France.

Animé par Philippe Raynaud, VP Supply Chain Europe Asia Pacific chez BIC, en charge du Lab RH et membre du Comex de l’ASLOG/FRANCE SUPPLY CHAIN, le webinar avait pour vocation de partager de façon qualitative et privilégiée le retour d’expérience d’équipes ayant fait front durant la crise. Premier témoignage, celui de la marque de luxe Louis Vuitton, au travers de la voix de Stéphane Fallon, directeur logistique : « Dans cette période, nous avons pu nous appuyer sur d’importants prérequis : un bon climat social et une relation de confiance tout au long de la chaîne hiérarchique. Nos collaborateurs ont eu besoin de se sentir écoutés et paradoxalement, d’avoir un chef capable de les cadrer et de les rassurer », poursuit-il. Pour ce faire, le groupe a agi vite. Dès le 24 février, une cellule de crise est formée et débriefe chaque matin. « Notre management et nos équipes nous ont permis de sanctuariser nos entrepôts », détaille Didier Renard, responsable entrepôt et e-commerce Europe chez Louis Vuitton.


De prestataires à partenaires

Autre cas de figure, dans l’Oise, au cœur de l’un des premiers clusters de Covid-19, la collaboration entre un client, Pierre de Saint Victor, Supply Services Director France & Benelux au sein du groupe de biens de consommation Reckitt Benckiser et son prestataire logistique, Vincent Derebergue, Directeur de la plateforme FM Logistic de Crépy-en-Valois : « Nous avons connu la crise environ 15 jours avant tout le monde à Crépy-en-Valois, mais malgré tout, toute notre équipe management a été présente et nos salariés ont fait preuve de beaucoup de résilience. Tout le site a compris le rôle qu’il avait à jouer », raconte Vincent Derebergue. Il en ressort pour les équipes de FM Logistic et RB, une évolution dans la façon de travailler ensemble, avec transparence et confiance. « Nous sommes passés d’une relation de prestataires à partenaires », signale Vincent Derebergue. Une affirmation corroborée par Pierre de Saint Victor : « Nous ressortons de cette crise renforcés sur la notion de collaboration responsable ».


Créer du lien

Enfin, Alexandre Berger, directeur Unité d’Affaires – Solutions Logistiques et Transport de Proximité au sein du Groupe La Poste a tenu à expliquer comment le Groupe est parvenu à développer de nouveaux services pour les citoyens autour de la livraison de repas, de courses, ou bien encore de médicaments à domicile : « Le fait que la Poste ait été désignée organisation d’intérêt vital a été une motivation pour les collaborateurs. Cette définition de nos priorités a généré une véritable vocation pour créer de nouveaux services », explique-t-il. Ainsi, de cette expérience inédite, Alexandre Berger gardera la notion de « lien ». Un lien que le Lab RH de l’ASLOG/FRANCE SUPPLY CHAIN entend bien renforcer en poursuivant son travail via la publication du panorama des Ressources Humaines en supply chain et celle du premier guide des formations supérieures supply chain en France dès le début du mois de juillet.

IoT for Supply Chain : les enseignements du webinar mené par France Supply Chain et Wavestone

En projet pour certains, concret pour d’autres ou source d’interrogations pour les derniers, « l’IoT for Supply Chain » suscite l’intérêt du secteur depuis de nombreuses années. À l’occasion des « Rencontres du Digital », l’ASLOG/FRANCE SUPPLY CHAIN et le cabinet de conseil Wavestone sont revenus sur le sujet au travers d’un webinar dédié.

La crise l’aura prouvé. Malgré sa résilience, la supply chain doit encore développer sa vélocité, c’est-à-dire son agilité et son efficience, pour fonctionner de manière optimale malgré les perturbations. Et pour ce faire, l’IoT s’illustre comme un outil de taille. C’est autour de ce sujet que Marc Dauga et Pierre-Yves Audoy, respectivement Partner Supply Chain et Manager Manufacturing au sein du cabinet Wavestone ainsi que Francois Martin-Festa, VP Digital Customer Experience de Schneider Electric & Responsable Lab Digital de l’Aslog/France Supply Chain ont animé un webinar dédié le 24 juin.

L’objectif ? Partager les clés pour se poser les bonnes questions et effectuer le juste choix de solutions dédiées. « Avant tout chose, il est essentiel de partir d’un besoin métier, de le cadrer, d’alimenter un cahier des charges précis et de bien connaître l’écosystème des acteurs pour choisir le plus adapté à vos besoins », souligne Marc Dauga après avoir rappelé les grands principes de l’IoT for supply chain, à savoir la collecte et l’analyse de données depuis un objet IoT placé sur une unité de manutention (palettes, racks, bacs, produits).


Mieux comprendre
les briques technologiques relatives à l’IoT

Pour les trois experts, le constat est unanime, mener un projet IoT peut s’avérer complexe. Première difficulté, le nombre croissant d’acteurs proposant leurs services. Marc Dauga note ainsi « une croissance de 60 % en cinq ans du nombre de start-ups sur le secteur. ». Second challenge, comprendre et connaître la technologie qui évolue très vite. En plus des progrès technologiques continus, Marc Dauga identifie 3 grandes ruptures : le réseau 5G, le nano satellite ainsi que l’edge computing. Quant aux briques technologiques, elles se divisent en quatre :

  • L’objet IoT, sa durée de vie, son coût, ses conditions d’usage ainsi que sa capacité de collecte et de stockage.
  • Le réseau et transport de donnée et la nécessité de réfléchir à la distance entre l’objet le réseau, à son débit de données, à la consommation d’énergie ainsi qu’aux objectifs en termes de précision de la géolocalisation.
  • La plateforme IoT et son lieu d’hébergement, sa gestion du cycle de vie des objets dédiés, sa capacité à en intégrer de nouveaux types, à gérer une augmentation du volume de données ainsi que le nombre d’API qu’elle peut fournir.
  • L’application des données pour les cas d’usage, à savoir l’interface web ainsi que les outils supply chain de type TMS, WMS, MES…

Identifier et choisir le(s) bon(s) partenaire(s)
pour optimiser sa supply chain grâce à l’IoT

Une fois savamment sélectionnées et maîtrisées, ces briques donnent lieu à une solution IoT permettant d’adresser des cas d’usages ayant un impact vertueux sur la transformation de la supply chain. Marc Dauga évoque notamment le suivi des produits (en extérieur ou en intérieur), le tracing de ces derniers mais également l’amélioration de l’efficacité au travers de la gestion des inventaires, de la maintenance ou bien encore du pilotage de la performance énergétique des bâtiments. Et pour choisir au mieux ses prestataires et partenaires dans le démarrage d’un projet IoT, Wavestone a identifié environ 50 start-ups françaises intervenant sur le business, uniquement sur le marché BtoB, ayant au moins huit ans d’existence et moins de 50 salariés. « Ces éléments donnent des clefs permettant de se poser les bonnes questions, de mieux segmenter un projet suivant les 4 dimensions majeures de l’IoT et de dresser un panorama complet des start-ups françaises sur ce sujet », conclut Francois Martin-Festa.

Le white paper et le radar Wavestone-France Supply Chain sont disponibles sur le site web

FRANCE SUPPLY CHAIN © All rights reserved

Credits and Legal Mentions      I      RGPD      I      Contact