Ériger la Supply Chain comme force vitale de la transformation

Parce que la Supply Chain se transforme, l’ASLOG opère sa mue et devient France Supply Chain by Aslog. Des mots simples mais représentant avec exactitude la mission que l’association porte depuis maintenant près de 50 ans : représenter la Supply Chain, force vitale de la transformation, et ceux qui la font.

Du haut du 19e étage de la tour SAP située à Levallois-Perret (92), Fabrice Lundy, chroniqueur économique, trois membres du comité de direction de l’ASLOG : – Yann de Feraudy, son Président, Stéphanie Rott, Directrice production et Supply Chain du Groupe LVMH et Pierre Martin Huet, Directeur Groupe Supply Chain de Michelin -, se réunissent pour un échange inédit : le Supply Chain Day.

Nous sommes le 10 septembre 2020. Le monde vit, depuis plusieurs mois un épisode de crise sans précédent. Entré dans un « monde VUCA (Volatilité, Incertitude, Complexité et Ambiguïté) », comme le rappelle Yann de Feraudy, les entreprises vivent une incertitude multiple, à la fois géopolitique, stratégique et climatique, poussant à prendre des décisions justes et efficientes.

« La crise agit comme un révélateur. La Supply Chain, par nature transverse, est en interaction avec l’ensemble des autres activités de l’entreprise donc à même de mettre en œuvre la collaboration et l’alignement des objectifs. En ce sens, elle est un levier pour un monde durable »
démontre Stéphanie Rott.

Ainsi, dans cet environnement nouveau, la Supply Chain et ceux qui la font ont fait montre de toute leur importance. Après plusieurs mois de réflexion et d’actions concrètes, l’heure est à la transformation. Une transformation profonde de la part des entreprises mais également un changement intrinsèque pour l’association : un nouveau nom, symbole de sa montée en puissance et de la poursuite de ses ambitions pour le secteur.


De l’ASLOG à France Supply Chain

« Cette appellation dit mieux qui nous sommes, rappelle notre marque, cette vieille dame reconnue, et porte haut et fort nos couleurs », affirme fièrement Yann de Feraudy. Ces nouveaux nom et logo se veulent ainsi le symbole d’une évolution porteuse de sens, qualifiée de « volcanique » par Pierre-Martin Huet mais qui ne bouleversera cependant pas fondamentalement l’organisation de l’association : « Nous allons faire du neuf avec de l’ancien, conserver une équipe qui gagne et poursuivre nos efforts dans les mêmes directions. La force de France Supply Chain restera l’échange d’expérience, de bonnes pratiques ainsi que la recherche de solutions », affirme Yann de Feraudy.

Un travail que l’association mène notamment au travers de ses différents LABs. Un premier dédié au digital, dont la vocation est de « guider et éclaircir », comme l’explique Jean-Marc Soulier, partenaire chez Wavestone. Use cases, méthodologies, webinars, visites, livres blancs, mais également un second Panorama de la digitalisation des entreprises sont ainsi prévus en 2021.

Côté RH, alors que vient de sortir le tout premier Guide des formations supply chain en France, trois thèmes seront mis à l’honneur pour cette année : l’attractivité, le développement des compétences ainsi que la formation.

Concernant le LAB Intralogistique, Laurent Sabatucci, directeur associé d’EOL évoque des visites et des travaux théoriques dans un souci de veille sur l’ensemble des technologies déployées au sein de l’entrepôt. Enfin, Pierre-Martin Huet, porte-parole du LAB Durable « SupplyChain4Good » insiste quant à lui sur l’importance de « l’intelligence collective pour mettre en œuvre une Supply Chain durable. Nous réunissons par exemple plusieurs chargeurs et prestataires logistiques autour de la table avec l’idée de décarboner une ligne de fret tous ensemble. Autre exemple, durant la crise Covid-19, la décision a été prise de remettre en mouvement certaines Supply Chain en difficulté, comme celle des Restos du cœur… Nous sommes donc dans le concret, pas dans un vœu pieux », souligne-t-il.


Évoluer, échanger et sensibiliser autour de la Supply Chain durable

Et c’est justement dans un souci de concret que France Supply Chain a souhaité réaffirmer ses missions et priorités pour les années à venir. Au nombre de trois, elles s’illustrent par une volonté de sensibiliser à l’aspect stratégique et vitale de la Supply Chain – « Il faut être présents auprès des comités de direction et influer avec les formateurs et les pouvoirs publics », précise Yann de Feraudy ; de faire progresser le secteur mais également de faire évoluer ses concepts.

« France Supply Chain est un forum d’échanges dans lequel nous apprenons des uns des autres. Notre conviction profonde réside dans la performance pour un monde plus durable dans une logique end-to-end, des fournisseurs de nos fournisseurs jusqu’aux clients de nos clients. »

Et cette conviction infuse au cœur des organisations et des entreprises. Pour preuve, Gerald Karsenti en personne, président de SAP, venu annoncer l’entrée prochaine de l’éditeur au sein de l’association. Car à mesure que la Supply Chain gagne en visibilité, le réseau de France Supply Chain s’étoffe, fédérant d’ores et déjà 450 entreprises de toutes tailles (grands groupes, ETI et PME) et de tous secteurs d’activité. « Pour l’avenir, nous entendons entretenir notre énergie, la canaliser au travers de nos LABs et continuer à avancer sur cette route de la Supply Chain comme levier de transformation pour un monde plus durable », poursuit le président de France Supply Chain. « Apprendre plus vite et ensemble, tel est l’objet de France Supply Chain », conclut Stéphanie Rott.

FRANCE SUPPLY CHAIN © All rights reserved

Credits and Legal Mentions      I      RGPD      I      Contact