LA LETTRE DE FRANCE SUPPLY CHAIN #17 • Mai 2022

LE BILLET DE LA SEMAINE
Par Jean-Marc SOULIER, auteur du livre « La Révolution Supply Chain » (Maxima-Dunod)

Attaque, défense et transition

A l’heure où se joue le dénouement des compétitions de football (fin des championnats, finales des coupes nationales et des coupes d’Europe, …), il est toujours intéressant de se pencher sur les analogies existantes entre la performance sportive et celle des entreprises, en l’occurrence de leur Supply Chain.

En football, le jeu est souvent segmenté en trois situations qui requièrent pour chacune une préparation et des actions bien spécifiques : l’attaque, la défense et les phases de transition (passer de la défense à l’attaque ou l’inverse). Et on pourrait assez facilement appliquer ces cas de figure à la Supply Chain.

Ces quinze dernières années, hors période Covid et guerre en Ukraine, la croissance continue a fait que les entreprises ont beaucoup travaillé sur leur agilité. C’est-à-dire principalement sur leur capacité à réagir rapidement à une demande qui augmente. Cette capacité, essentiellement offensive, se maitrise en utilisant les trois leviers suivants :

•             Accélérer les temps de réponse (réduire les délais, augmenter les fréquences des cycles)

•             Construire des réserves de flexibilité (réserves de capacités opérationnelles, stocks tampons, ..)

•             Être le plus possible tiré par la demande

L’agilité (l’attaque donc) demeure la qualité majeure d’une Supply Chain performante et conquérante, mais aujourd’hui avec l’instabilité engendrée par de nombreux risques (climatiques, sanitaires, géopolitiques, …), les entreprises doivent renforcer significativement leurs capacités défensives. C’est-à-dire la résilience de leur Supply Chain.

 Cela passe par différents types d’actions :

•             la généralisation massive de processus de collaboration comme le S&OP

•             le développement des jumeaux digitaux pour réaliser des modélisations et des simulations

•             une actualisation des stratégies opérationnelles : approvisionnement et sourcing, positionnement des stocks, réseau industriel et logistique.

Les phases de transition sont, elles, devenues stratégiques pour certaines équipes (Jürgen Klopp avec Dortmund puis Liverpool) qui focalisent leurs efforts dans le match sur deux moments clés :

•             Une contre-attaque efficace qui nécessite une coordination de tous les joueurs, attaquants et défenseurs, dans un mouvement ultra vertical, rapide et précis. Cela s’apparente à une Supply Chain où tout le monde connait et exécute parfaitement son rôle et où les processus et les systèmes permettent d’agir très rapidement (vitesse d’exécution et de prise de décision) et avec une grande précision (tour de contrôle, traçabilité des flux et des stocks)  

•             Un contre-pressing agressif à la perte de balle (« on doit récupérer le ballon en moins de 6 secondes »). En Supply Chain aussi, en cas de problème opérationnel (en service client, en entrepôt, en production, …), il faut savoir se mobiliser collectivement sur le sujet, trouver la solution et régler le problème le plus rapidement possible.

Auparavant phase de confort (voir un joueur remonter tranquillement le ballon est surréaliste lorsqu’on regarde maintenant un match des années 90), la transition est devenue une véritable phase de combat. Il n’y a ainsi quasiment plus de temps mort dans les matchs de haut niveau et il y a en a incontestablement de moins en moins dans le monde de l’entreprise.

Attaque, défense ou phase de transition, qui mieux que les professionnels de la Supply Chain pour s’adapter et maitriser toutes ces situations, et améliorer ainsi la performance globale ?


FAIT MARQUANT
Les logisticiens français performent à l’international

Si le mode vie des Français était celui de l’humanité tout entière, alors ce 5 mai, le monde aurait utilisé autant de ressources naturelles que ce que la Terre peut en produire en une année. Dans ce même cas de figure, il faudrait 2,9 terres pour satisfaire les besoins de la population. Ces chiffres, révélés par l’association Global Footprint Network, ont de quoi nous inquiéter, d’autant que les conséquences s’expriment déjà à travers la raréfaction de l’énergie, des matières premières et de certaines denrées alimentaires. Une situation, largement amplifiée, il est vrai, par la situation en Ukraine et la spéculation financière. Conséquence : une impressionnante flambée des prix aussi bien dans la construction que dans l’industrie, l’alimentation ou encore les biens de consommation. Aux Etats-Unis le hamburger McDo qui (parait-il) fait référence en matière d’indice des prix, affiche à la vente une hausse de 7% ! Au-delà de l’impact direct de la pénurie sur l’inflation et à termes sur les taux d’intérêt, il devient urgent de s’interroger sur la préservation des ressources naturelles : doit-on continuer à vivre ainsi jusqu’à épuisement de la planète ou faut-il imaginer d’autres circuits qui permettraient de préserver et de régénérer nos ressources ? La réponse est naturellement dans la question. Et l’économie circulaire doit être un des éléments contributifs à la solution. Encore faut-il passer du concept à la mise en œuvre depuis la collecte des matières premières jusqu’à leur récupération en fin de vie et leur recyclage (lorsqu’il s’agit de produits fabriqués). Un défi majeur, qui implique toutes les composantes de la Supply Chain : organisation, planification, pilotage, gestion optimisée des flux physiques et traitement de l’information.


À NE PAS MANQUER
Le rendez-vous des membres

France Supply Chain organise le Supply Chain Day au cours duquel se tiendra son assemblée générale. Cette année, SprintProject sera présent pour animer des sessions startups autour de l’industrialisation des nouveaux véhicules de livraison urbaine, la règlementation DEA et la loi AGEC.


Évènements

Retrouvez tous les évènements autour de la Supply Chain.

FRANCE SUPPLY CHAIN © All rights reserved

Credits and Legal Mentions      I      RGPD      I      Contact